- les banyans, ces arbres aux longues lianes tombant sur la chaussée

- les rues commerçantes "à thème" : la rue des merceries, la rue des pharmacies, la rue des vendeurs de souvenirs, la rue des contrefaçons...

- les chauffeurs de rickshaw et leurs "one hour" à tous les coins de rue

- les vendeuses de beignets de banane

- le lac Hoan Kiem, notre point de repère dans la ville

- le mur longeant l'autoroute et ses fresques en graff ou mosaïque

- l'absence de K mart et autres supérettes. Bien pratiques à Ho Chi Minh, elles sont inexistantes à Hanoi !

- les magasins "Made in Vietnam" qui nous promettent du Zara, du Forever 21 et du H&M, tous alignés les uns à côté des autres et avec la même devanture

- le petit vieux et sa plastifieuse ambulante (nous avons appris plus tard que les Vietnamiens aimaient beaucoup plastifier leurs photos pour éviter que l'humidité ne les abîme)

- le mausolée Ho Chi Minh et les innombrables règles à respecter si on veut y accéder : pas de main dans les poches, ne pas être bras croisés (?!?)...

- le marché aux tissus et ses vendeuses allongées ou assises à même l'étoffe. Le paradis pour toute couturière (ou l'enfer selon son banquier).

- l'agitation nocturne de la ville. Sitôt la nuit tombée, les lieux changent totalement d'apparence et tel magasin de jouets devient pour la soirée restaurant.